Nombre total de pages vues

lundi 15 décembre 2008

Ronald Tintin a eu du plaisir à courir à la corrida d’Issy…



Pour terminer l’année 2008 avec le sourire, je me suis donc inscrit à la Corrida d’Issy-les-Moulineaux très réputée pour sa convivialité. Je voulais courir pour le plaisir juste à ma vitesse de footing. Sans entraînement, j’avais juste pour objectif 42’00’’. Qu’en est-il au final ?

Il faisait moins froid que hier !!! M’était d’avis qu’il allait pleuvoir en observant le ciel grisâtre.
Arrivé 20 minutes avant le départ, je me suis changé rapidement et laissé mon Ipod Touch au vestiaire. Il y avait des Pères Noël de partout, mais sans mes cadeaux.
Juste avant le départ, j’ai eu la chance de croiser Birgit (Courir Au Féminin) qui était très concentrée sur sa course.Par ailleurs, une de mes connaissances me fera un petit topo à la vitesse de la lumière sur ces 2 côtes où tout allait se jouer pendant ces 10 km. En fonction de cela, j’ai donc utilisé une stratégie qui m’aura permis de ne pas me griller et de profiter pleinement de cette très belle course.



Après le coup de pistolet à 11h40, je suis parti sur ma vitesse de footing sans chercher à accélérer. Juste après le 1er km en 3’55’’, je n’ai pu m’empêcher de saluer la mère et les 2 pères Noël qui mettaient de l’ambiance avec de la musique très tendance.
A partir du 2ème km en 7’50’’, j’ai couru à la sensation en suivant le rythme d’autres concurrents réguliers. Au 5ème km avant ce qui allait suivre, c’était vraiment tranquille. En effet, la première côte se présentait. J’ai gravement ralenti l’allure en évitant de ne pas marcher. Je peux vous garantir que j’étais bien content d’arriver au sommet. J’ai profité de la descente pour rattraper un peu le temps perdu…

Le dernier tour se passera bien aussi même si la pluie s’invitera dans cette grande fête, sauf dans la côte. J’ai fait un petit coucou à cette mère et les 2 pères Noël pour la 3ème et dernière fois.
500 m plus tard, j’ai tapé dans la main de 2 jeunes spectatrices adorables. C’est vraiment touchant et j’ai pris le temps de leur faire un sourire.
Enfin juste avant de me frotter à cette côte pour la deuxième fois, j’en ai profité pour encourager cette jeune femme. Nous avons abordé cette pente au ralenti. Une fois au sommet, nous avons doublé beaucoup de concurrents dans la descente. Par respect pour elle et pour le public, j’ai franchi la ligne droite en sprintant (41’15’’).Je suis tout de même resté sur ma faim car je n’ai pas vraiment vu le temps passé.

Je suis vraiment satisfait de cette course qui fut un bon moment de détente. C’est une excellente façon de reprendre contact avec la course à pied. J’avais envie de courir sans me prendre la tête pour une dernière fois avant de reprendre les entraînements dans le but de préparer sérieusement mon grand RDV avec le marathon de Paris 2009...Oup, c'est déjà l'heure de la séance d'endureance :-)

Bien sportivement et à très bientôt sur de nombreuses courses


Ronald Tintin
Enregistrer un commentaire