Nombre total de pages vues

mercredi 16 février 2011

Les Foulées Charentonnaises (15 km de Charenton-le-Pont) 13 février 2011 : « Courir en s’amusant !!! Quel plaisir !!! :-)‏ » by Ronald Tintin

Foulées Charentonnaises (15 km de Charenton-le-Pont) 2011 : Courir en s’amusant !!! Quel plaisir J :-)

Si le résultat est un peu moins bien qu’à Vincennes, j’ai réalisé mon meilleur classement sur route pendant les Foulées Charentonnaises et c’est bien sûr motivant, surtout que je suis allé vraiment cool. Je ne vais donc pas me plaindre en ce début de saison 2011 :-)

Certaines filles jouent un rôle important dans mon évolution, mais vous pouvez en savoir plus en lisant le récit de la course les Foulées de Vincennes (6 mars 2011) : « Repartir de zéro, Filles, Plaisir,…et nouveau record !!! »

Preuve que je ne m’en fiche pas de ce que certains me disent puisque je garde en mémoire les discussions très constructives avec les 2 entraîneurs du club Athletic Cœur de Fond : Dominique et Jean-Jacques. C’est sans doute à cause d’eux que j’ai accepté de revenir sur des distances plus courtes en ce début 2011. 2 entraîneurs que je trouve formidables et très efficaces !

Je n’oublie pas non plus l’adorable Jean-Claude (Courir Le Monde) qui a été le premier à penser que j’avais du potentiel pour bien courir (2008). C’est à lui que j’avais raconté sincèrement ma vision de la course à pied avec l’envie de transformer cela en un spectacle pour les yeux. C’était lui aussi qui m’avait convaincu d’aller frapper à la porte du club Athletic Cœur de Fond en 2009 pour progresser !

Que dire aussi de Dominique (le magnifique et génial Basilio de CLM) ? C’est sans doute lui qui m’a motivé pour rester sur l’ultra alors que j’avais le sentiment d’être « super mauvais.»

Un très gros clin d’œil au docteur Jean Marc (Athletic Cœur de Fond) et aussi au génial photographe Francis ! ;-)

Depuis 2008, la liste des personnes adorables que j’ai rencontrée le temps d’une course ne cesse de s’allonger si bien que je peux difficilement courir sans revoir l’une d’entre vous pendant une compétition. Comme j’aime bien revoir des personnes que je connais, j’oublie très vite la course pour m’arrêter afin de vous embrasser et discuter !!! Bah oui, je suis trop naturel et je ne peux pas lutter contre ma vraie nature J
« Si je fais une belle course sans prendre le temps d’échanger, je serais profondément déçu.»


Difficile, mais absolument possible de courir à la fois en s’amusant et en fournissant des résultats !!!

N’aimant pas l’hypocrisie, je dirais même que c’est formidable de pouvoir courir à 14,5-15 km/h en s’amusant pire qu’un enfant à rire et gueuler comme si c’était une vitesse tout à fait normale !!! Le rêve quoi !:-)

Je m’excuse auprès de l’entraîneur, mais j’avais envie de faire Les Foulées Charentonnaises pour voir à quoi ressembler le parcours lors de la 27ème édition.  Faut pas trop s’inquiéter car je suis devenu raisonnable et je n’oublie que l’objectif est le Semi Marathon de Paris ;-)

J’étais très sage pendant les Foulées Charentonnaises et je n’ai pas cherché à faire la course avec qui que ce soit. J’étais là pour m’entraîner et profiter de l’occasion pour voir ces personnes super adorables de Courir Le Monde (CLM), Courir Au Féminin (CAF), Passion Course à Pied (PCAP) et bien sûr d’autres connaissances. Je ne regrette pas de m’être déplacé et j’ai vraiment couru en m’amusant pendant ces 15 km de Charenton – Le – Pont. Yeah ! C’était super cool et fun :-)

Bien sûr, je pense qu’il ne faut surtout pas essayer de faire comme moi et que c’est important d’arriver sur une course en ayant pris le temps de récupérer. Pour moi qui veux faire de l’ultra trail, cela reste avant un exercice pour renforcer le mental avec l’accumulation de la fatigue. Faut bien aussi que je m’entraîne un peu en faisant de la distance ;-)

A travers les Foulées Charentonnaises, je voulais juste montrer que j’ai du plaisir et que  je m’éclate vraiment. Dans la mesure où je peux discuter, parler et respirer normalement, je pense que cela reste encore du footing si je m’y réfère à la définition exacte. J’aime être honnête et je m’engage à retranscrire la réalité des choses en toute simplicité.

Pour les Foulées Charentonnaises, c’était un entraînement et pas une compétition avec un objectif à atteindre, à part faire moins d’1 heure tout en m’amusant…

Je cours certes en passant mon temps à m’amuser, mais cela ne veut pas dire que j’oublie que c’est un vrai sport et que j’ai une obligation de fournir un minimum de résultat.

C’est vrai que la révolution arrive en ce début 2011 où je suis devenu très serein. Si j’étais contrarié pendant les Foulées de Vincennes à cause de cette jeune femme, j’étais content à l’idée de faire les Foulées Charentonnaises !!!


Bois de Vincennes, vendredi 11 février 2011

Courant tranquillement en traversant le bois de Vincennes, j’ai rencontré JC  et Pontgib (Courir Le Monde) vers 19h20 avant d’aller voir l’entraîneur (Athletic Cœur de Fond). A ce moment là, je n’avais pas décidé de faire les Foulées Charentonnaises.

Vers 20h, j’annonce à l’entraîneur que j’aimerais faire les Foulées Charentonnaises au lieu de la séance qu’il avait prévue le dimanche matin. Bien sûr que j’étais désolé parce que c’était vraiment tentant son programme et je me suis excusé pour ce changement improvisé.

Alors que j’allais faire la course de la Saint Valentin (6km en duo), j’ai tout même accepté de faire la moitié de la séance du soir après le 1h de footing cool :

1000 m en 3’26’’
1000 m en 3’10’’

Comme c’était peut-être un peu abusé, j’ai fait le dernier kilomètre cool avec l’entraîneur :

1000 m en 3’40’’.

Etant donné que j’avais un tour de stade pour récuperer, je me suis fait plaisir sur ces 1000 m. !!!  Avant tout, je vais surtout voir jusqu’où je peux aller tant que j’ai le mental et la motivation.

Buttes-Chaumont, samedi 12 février 2011 à 10h30

C’est une superbe course qui est très bien organisée ! Bravo donc à l’équipe organisatrice, les Front Runners de Paris, et aux adorables bénévoles pour leurs implications.

Je n’ai pas  compris ce qui s’est passé, mais je me suis baladé dans ce très beau parc où j’ai commencé à courir en 2007 avant de découvrir le bois de Vincennes. Les montées et les descentes m’ont bien plu. Aucune difficulté donc pour moi et que du plaisir !!! :-)

Comme mon partenaire de dernier moment n’avait pas l’intention de se fatiguer, j’ai pris le temps pour aller embrasser les 2 jolies jeunes femmes du club et discuter. Pour moi, ce sont des grandes chamapionnes et elles sont bien évidemment les meilleures même si elles n’ont pas pu courir pendant la Saint Valentin!!! Je suis tout à fait objectif pour avoir courir un peu avec elles.
Dans l’ensemble, je trouve le résultat des filles et des gars du club très bon lors de cette course.

Pour attendre mon partenaire parce que c’était une course (6 km) en duo, je me suis arrêté pendant 3 minutes pour franchir la ligne d’arrivée en 26’. On peut donc dire pour une fois:
« Ronald est super cool de nous avoir laissé gagner une place ! »

Peut-être parce que je suis allé cool, je n’ai eu que du plaisir avec le sourire !!! Même si je ne pourrais pas faire de longues sorties avec des dénivelés pour l’Eco Trail de Paris, je pense que j’aurais la condition physique. En tout cas, c’était un bon entraînement de courir dans le parc des Buttes-Chaumont !!!

Arrivant vers 15h30 à Charenton-Le-Pont, j’ai prié  pour qu’il y ait encore de la place pour m’y inscrire. J’’étais soulagé d’avoir un dossard !!! J’ai pris le temps de discuter avec la jolie bénévole blonde qui m’a expliquée le parcours. Très accueillante la jeune femme et rien à voir avec la méchante brune lors du retrait de mon dossard à Vincennes !!!


15 km de Charenton – Le – Pont, dimanche 13 février à 10h30

A la sortie du métro Charenton Ecoles, j’ai discuté avec une jeune femme brune qui cherchait son chemin. C’était cool  même si je ne me rappelle pas de son prénom. Elle me l’a dit, mais j’avais encore l’esprit ailleurs. Aie !

A fond dans la discussion, j’ai aperçu Nathalie. C’est une blonde du club. J’ai honte d’avoir fait cela, mais j’avoue que j’ai vite oublié la brune à cause d’elle.
« Carton rouge pour Ronald ! »

Vers 10h, j’ai retrouvé le grand Basilio et Pontgib (Courir le Monde) toujours en super forme. Un vrai plaisir de les revoir depuis notre magnifique aventure lors du 20 km de Paris !!!

C’est vrai que j’étais très couvert parce que je suis frileux, mais Basilio m’avait dit que je risque d’avoir chaud pendant la course.

« Je sais bien que je vais avoir chaud dès que je commence à courir, mais je préfère cela que d’avoir froid au départ. »


A 10h30, c’est le départ !!! :-)))

Le départ était vraiment marrant avec zéro concentration comme d’habitude!!! Ha ha ha ! J

Bah, je suis parti devant avec les premiers qui étaient autour de 19 km/h du moins sur les 500 premiers mètres. J’étais largement devant avec un petit groupe de 5 concurrents quand une voix m’interpella :

« Ronald ! »

Dès que j’ai vu que c’était l’adorable Jean - Claude (Courir le Monde), je me suis arrêté pour le saluer et lui dire que j’ai trop chaud avec ma coupe vent. A vrai dire, j’ai totalement oublié que c’était une course et que j’ai préféré bavarder :-)

J’en ai profité pour enlever mon écharpe et laisser ma coupe vent à un adorable bénévole. Je lui ai dit avant de repartir avec le sourire:
« Je la récupère à la fin de la course ! »

J’avais perdu beaucoup de temps et JC me cria :

« Allez Ronald ! Tu doubles toutes ces personnes… ! »

Oups, c’est vrai que je devais remonter beaucoup de concurrents. Cela dit, j’ai continué à avancer en me disant que cela ne va pas être un problème de remonter tout ce monde.
J’estimais que tout serait réglé avant le 7ème kilomètre. Bref, j’étais serein et tout allait bien pour moi !!!


Au 2ème kilomètre

J’ai revu Alban, un adorable concurrent que j’avais rencontré pendant le Grand Raid des Pyrénées en août 2010. Ravi, je prends le temps de discuter avec lui parce qu’il n’y a pas le feu:
-         Non, qu’est-ce que tu fais là ?
-         Je viens un peu faire de la route. Et, toi ? Me demanda Alban avec le sourire.
-         Moi, je viens juste m’entraîner. Répliquai-je tout aussi enchanté.
-         Je refais le Grand Raid des Pyrénées cette année. Tu y seras toi aussi ?

Dommage que le Grand Raid des Pyrénées soit compris entre 2 grands défis qui se passeront fin juillet et fin septembre 2011! Si j’étais en mesure d’être un surhomme, j’aurais adoré y être en août 2011, mais je suis malheureusement limité physiquement. Sni snif snif !

Ne voulant pas trop faire attendre Jean-Claude et surtout éviter de faire un résultat qui n’a rien à voir avec ce que je suis capable de faire à l’entraînement, j’ai dit à mon pote que nous nous reverrons à l’arrivée ;-)

Vers le 3ème kilomètre

J’ai reconnu Christina FARIA, la très jolie femme blonde et très forte que j’avais rencontrée lors des Foulées de Laveuses (15 km avec du dénivelé) juin 2010. Une grande championne simple et très adorable !

Je suis ravi de voir que c’était la 1ère féminine et j’étais content d’avoir pu la féliciter de vive voix à l’arrivée !!!


Du 4ème kilomètre à la ligne d’arrivée : Gloire JC (Courir le Monde)

JC a été un supporter super ! J’ai dû l’entendre crier au moins  8 fois à voix haute de loin :

« Allez Ronald ! On y va Tintin ! »

Toujours aussi déconcentré et cool, je me suis mis aussi à gueuler avec le sourire :

« C’est bon ! J’ai rattrapé beaucoup de monde. »

J’ai rencontré à 2 reprises le bénévole qui avait ma coupe vent et qui me disait pour me rassurer :

« Il est toujours là ta coupe vent. Ne t’en fais pas ! Tu le récupères à l’arrivée. »

J’ai beaucoup discuté et éclaté de rire pendant ces 15 kilomètres de Charenton – Le – Pont. Tout ceci a donc été possible que grâce à l’entraînement.

Mille Merci JC pour tes supers encouragements ! Grâce à toi, je ne me suis jamais ennuyé pendant ces 15 km du début à la fin !!! :-)

Tout en courant en m’amusant et avec le sourire, je n’oulie pas que cela reste du sport et que je dois fournir un minimum de résultats corrects !!! ;-)


Résultat de Foulées Charentonnaises (13 février 2011)

Temps : 58’23’’
Classement : 44 / 1304

Etant donné que je ne me suis pas fatigué, je suis le premier étonné de voir ce bon classement parce que je suis allé tranquillement.

C’était un vrai plaisir de courir sans forcer et en restant cool !!!  C’est bien beau le résultat, mais je suis avant tout content d’avoir revu des personnes adorables sur le parcours et prendre le temps d’échanger avec elles en toute simplicité !!! :-)

Bravo à tous et toutes, spécialement à :

Jacques LELONG : le vainqueur masculin de la course qui a plus de 50 ans. Respect pour l’ancien ! Ce n’est pas que sur l’ultra que les V2H domine et tant mieux.

Christina FARIA : la première féminine qui est jeune, jolie et très adorable ! Respect pour la jeune femme ! Beaucoup de gars se sont bêtement grillés en pensant la suivre et j’étais content de la voir un peu à l’œuvre.
Ce n’est pas donné à tout le monde de courir à 15 km/h à l’aise et encore bravo à toi Championne !

Non pas que j’aimerais que la course à pied devienne un sport qu’avec des mannequins dans le haut du classement, mais cela me fait plaisir de voir qu’il existe des jolies athlètes et qu’elles sont très fortes.

J’ai eu l’occasion de revoir Emmanuelle JAEGER après la ligne d’arrivée avant qu’elle parte pour le championnat Ile-De-France de  cross. Je suis ravi qu’elle soit qualifiée pour le championnat de France !!! Bravo Madame !

Un grand remerciement à Jean- Claude (Courir Le Monde) et l’adorable bénévole qui a gardé ma coupe vent ! ;-)


A présent, je vais consacrer le peu de temps qu’il me reste à améliorer la vitesse spécifique pour le Semi Marathon de Paris (6 mars 2011)…

Les Foulées Charentonnaises est une course très conviviale avec une ambiance de folie ! Je vous le recommande pour 2012 ou dès que vous en avez la possibilité.

A très bientôt pour la suite de l’aventure et bises à toutes les personnes avec qui j’ai passé de bons moments ;-)

Ronald Tintin
Enregistrer un commentaire