Nombre total de pages vues

samedi 26 février 2011

Journée de la femme 8 mars 2011 – Pétition femmes CARE France

CARE France lance un appel à tous ceux qui pensent que les idées reçues sur les femmes doivent être combattues et veulent soutenir la cause des femmes dans le monde. A l’occasion du 8 mars, journée internationale de la femme, nous faisons appel à vous pour sensibiliser les décideurs à la cause des femmes.

Premières victimes de la pauvreté, les femmes sont aussi un levier essentiel de lutte contre la pauvreté et peuvent jouer un rôle clé au sein de leur communauté. Malheureusement, confrontées à de nombreux préjugés et victimes de discriminations, elles voient trop souvent leur épanouissement personnel et le potentiel de développement qu’elles portent en elles réduits à néant.

La situation des femmes dans le monde est alarmante* :

• Dans de nombreux pays, il est plus probable pour une fille de mourir à la naissance que d’aller à l’école.
• Parmi 1,4 milliard de personnes qui vivent avec moins de 1,25 dollars par jour, 70% sont des femmes et des filles.
• Les femmes produisent la majorité de la production agricole, mais sont propriétaires de seulement 1 % des terres dans le monde.
• Sur 796 millions d'adultes analphabètes, les deux tiers sont des femmes.
*sources : Nations-Unies, Banque Mondiale, UNESCO, OMS, FAO

Une pétition sera adressée au président de la république, Nicolas Sarkozy, dans le cadre de sa présidence du G8-G20, pour que le France porte haut et fort la voix de celles qui en sont privés partout dans le monde. Par cette pétition, CARE France demande que soient tenus les engagements des Etats en matière :
- D’accès à la santé des femmes et des enfants : Chaque année des millions de femmes meurent pour des raisons qui pourraient être évitées.
- D’accès à l’éducation : Seul un accès équitable à l’éducation et au « leadership » permettra de résoudre à long terme les inégalités.
- D’accès aux services financiers, outil indispensable au développement économique et à l’autonomisation des femmes.

Enfin, CARE France fait campagne pour l’instauration de la Taxe sur les transactions financières, dite « Taxe Robin des bois » qui pourrait générer les financements indispensables à l’atteinte de ces objectifs.
Ensemble, nous pouvons lutter contre les idées reçues !
Soutenez notre action.

Signez !
 



Ronald Tintin

Semi Marathon de Paris 2011 : Dernière grosse séance de vitesse spécifique allure compétition sur cette belle piste de 400 m où j’ai dû faire 2 × (1000 – 1500 – 1000) !!!

Vendredi 25 février 2011,

J’étais motivé pour faire cette dernière séance qui sera l’unique occasion de me faire une idée sur le résultat que je pourrais fournir lors de ces 21, .C’est possible de faire « une belle course » à condition que je reste concentrer sur la course du début à la fin et qu’il ne fasse pas trop froid…Ce n’est pas gagné !

Un dernier entraînement en se projetant dans la course du 6 mars J

Vers 19h30, j’ai fait un petit footing d’échauffement de 18 minutes à 10 km/h.

Impatient de commencer la séance de 2 × (1000 – 1500 – 1000), j’ai fait très vite les exercices éducatifs pour dynamiser le corps.

Conscient que je suis un peu trop cool pendant les compétitions, l’entraîneur m’avait imposé des allures minimums à tenir sur le 1000 m (3’40’’ au km) et les 1500 m (5’40’’). Cela devient costaud pour moi.

Série 1 :
1002 m en 3’30’’
1530 m en 5’33’’
1003 m en 3’34’’

Série 2 :
1003 m en 3’39’’
1540 m en 5’30’’
1003 m en 3’25’’

Entre chaque course, il y avait 1minute de récupération active. En fait, c’est un peu chiant de tourner sur la piste. Heureusement qu’il y a les autres qui me permettent de me mettre dans le bain de la course !!!

J’avais l’impression que je pouvais aller plus vite si je ne gaspillais pas de l’énergie en bougeant dans tous les sens avec les bras. Cela faisait longtemps que l’entraîneur ne m’avait pas repris en insistant :

« Tout était très bien, sauf que tu pers beaucoup en vitesse en bougeant trop tes bras. Il falloir que nous retravaillions cela. »

A part cette imperfection qui m'agace, je me porte bien :-)

Ronald Tintin

mercredi 23 février 2011

Course à pied (Marathon, ultra), Drogue, Intolérance Religion par Ronald Tintin

C’est comme partout dans la réalité ! Mon esprit n’est pas formaté et j’ai toujours été curieux. Il n’y a pas que la course à pied ou le sport dans la vie !

J’aime courir et je trouve que c’est un sport magnifique, mais il existe malheureusement une mentalité de merde chez la majorité des coureurs d’ultra et des marathoniens qui prennent la course à pied pour ce qu’elle n’est pas. Faut arrêter de fumer la moquette en s’imaginant que c’est dur de mettre un pied devant l’autre pour avancer. Pas besoin d’avoir des capacités pour cela!

Courir juste pour terminer une course n’a aucun intérêt en soi, surtout si on dépense de l’argent et du temps. J’aime courir, mais je ne suis pas un passionné dans le sens que c’est une drogue ou une religion.

J’aime que les choses soient très claires et je suis avant tout là pour fournir des résultats.

Ronald Tintin

mardi 22 février 2011

Trail au stade de France : la CRAZY JOG Urban Trail

Le 10 juillet 2011, Jogging International organise le premier Urban Trail : la CRAZY JOG, dans un environnement exclusif et exceptionnel : le stade de France !

Une course de 7 km, accessible à tous, ponctuée de six obstacles ludiques et inédits pour courir, franchir, s'amuser et se forger de superbes souvenirs en individuel ou en team.

Au lendemain du meeting Areva, venez vous aussi fouler la piste du stade de France en configuration athlétisme et découvrir toutes ses facettes : ses voies souterraines, ses coulisses, sa pelouse mythique qui a vu les bleus de '98 devenir champions du monde.

 
Description du parcours :
1,3 km de tour de stade, 18 escaliers et 1260 marches...

Inscription sur le site :


lundi 21 février 2011

Marathon de Sénart: sortie longue de 2h au bois de Vincennes sans boire ni manger!

Je n’avais jamais couru aussi longtemps sur la route dans de telles conditions. Cela va être un gros défi pour moi de courir pendant 42 km 195 au printemps…Cette séance m’a donc bien calmé, mais je suis satisfait d’être allé au bout J

Pas super le temps de ce matin, mais j’attendais cette sortie longue avec l’entraîneur. Je savais bien que cela allait me calmer parce que c’était loin d’être de tout repos. De l’autre côté, je dois penser à ce marathon où il faudra bien que je m’applique pour une fois.

Dimanche 20 février 2011 : Déroulement de la séance

1) Footing d’échauffement de 41 minutes à 12 km/h pour 8 km.

Décidemment, le dimanche devient le jour où je rencontre des filles qui adore courir avec cette américaine. 25 minutes à blablater pour lui vanter la course à pied en tant que moyen de s’évader, de voyager…Comme le marathon de Paris était ma première course en 2007 et qu’elle envisage de le faire en avril 2011, on va dire que le courant s’est donc bien passé entre nous.
Comme j’étais en train de traîner derrière, l’entraîneur a pensé que je m’étais perdu quand j’ai changé de direction  pour indiquer à la jeune femme comment aller au métro.

2) Accélération à vitesse spécifique de 39 minutes à 15 km/h pour 10 km.

Comme j’ai un peu de mal avec mon GPS, je suis parti 500 m après les autres. Aie ! Un peu surpris de me voir derrière, l’entraîneur me demanda :
« Qu’est-ce qu tu fais là. Tu devrais normalement être devant ! »

J’avoue que j’étais un peu fatigué et que je me suis contenté finalement de courir à l’allure marathon.

3) Footing de 40 minutes à 12,5 km/h pour 8 km

Après ces 30 minutes d’accélération, cela m’a bien calmé. Je n’ai pas trop eu envie de discuter.

Ce qui m’a rassuré, c’est le fait de voir que tout le monde est devenu silencieux en découvrant le profil du Semi Marathon de Paris 2011. J’ai bien peur que cela ne va pas être un Semi roulant en inversant le parcours.

Pour le marathon, je ne suis pas très enthousiaste pour le moment et je trouve que c’est déjà très long de courir 2h sur la route.

A très bientôt pour la suite de l’aventure ;-)

Ronald Tintin

samedi 19 février 2011

Eco Trail de Paris: Ronald Tintin s’entraîne un peu pour 2011 !!!

Je ne vise rien sur l’Eco Trail de Paris, à part de le terminer sans trop me fatiguer. C’est uniquement pour cela que je m’entraîne un peu en faisant des côtes afin de profiter pleinement de ces 80 km avec 1500 m D+. Courir juste pour le plaisir de l’aventure quoi !!! J

samedi 19 février 2011

2°C et fine pluie froide pour mon footing de 1h30 aux Buttes-Chaumont !!! C’est parfait pour l’Eco trail de Paris 2011 qui approche avec 13 km de côtes et escaliers. Satisfait de cette promenade matinale J

Dès que je suis sorti de chez moi à 8h ce matin pour aller un peu courir, il s’est mis à pleuvoir. J’ai pris cela pour un bon un entraînement parce que je devrais peut-être courir dans des conditions similaires pendant l’Eco Trail de Paris du 26 mars 2011.

Voulant surtout récupérer pour être en forme pour ma dernière grosse sortie longue de dimanche avant le Semi Marathon de Paris (6 mars), j’ai donc parcouru le parc des Buttes – Chaumont tranquillement en prenant du plaisir.

Km 1 : 13,2 km/h. Trop rapide, mais c’était pour m’échauffer !!! ;-)
Km 2 : 10 km/h. Les escaliers ont calmé le jeu J
Km 3 : 11,2 km/h.
Km 4 : 9 km/h
Km 5 : 7,3 km/h. Trop longue montée et j’ai un peu marché !!!
Km 6 : 10,1 km/h
Km 7 : 6,2 km/h. C’est l’heure de prendre le temps de boire et de manger J
Km 8 : 7,4 km/h
Km 9 : 7,2 km/h
Km 10 : 7,9 km/h
Km 11 : 8,2 km/h
Km 12 : 9,6 km/h
Km 13 : 9,0 km/h.

Au total, j’ai fait 13km en 1h30 à 8,6 km/h. C’est sûr que ce n’est pas rapide, mais en tout cas c’était super cool d’alterner des montées et descentes !!!

L’autre point positif est que les produits que je teste pour le ravitaillement et l’équipement ont l’air d’être efficace.

C’est bien connu ce proverbe :
« Avec des si on mettrait Paris en bouteille. »

Si j’applique le produit en croix étant donné que je suis dans une situation de proportionnalité, je pourrais mettre à peu près 9h30 pour bouler les 80 km avec 1500 m D+ lors de l’Eco Trail de Paris ;-)

Bon, je ne rêve pas et je serais déjà content de finir avant la barrière horaire !!!


A très bientôt pour la suite de l’aventure ;-)

Ronald Tintin

mercredi 16 février 2011

Les Foulées Charentonnaises (15 km de Charenton-le-Pont) 13 février 2011 : « Courir en s’amusant !!! Quel plaisir !!! :-)‏ » by Ronald Tintin

Foulées Charentonnaises (15 km de Charenton-le-Pont) 2011 : Courir en s’amusant !!! Quel plaisir J :-)

Si le résultat est un peu moins bien qu’à Vincennes, j’ai réalisé mon meilleur classement sur route pendant les Foulées Charentonnaises et c’est bien sûr motivant, surtout que je suis allé vraiment cool. Je ne vais donc pas me plaindre en ce début de saison 2011 :-)

Certaines filles jouent un rôle important dans mon évolution, mais vous pouvez en savoir plus en lisant le récit de la course les Foulées de Vincennes (6 mars 2011) : « Repartir de zéro, Filles, Plaisir,…et nouveau record !!! »

Preuve que je ne m’en fiche pas de ce que certains me disent puisque je garde en mémoire les discussions très constructives avec les 2 entraîneurs du club Athletic Cœur de Fond : Dominique et Jean-Jacques. C’est sans doute à cause d’eux que j’ai accepté de revenir sur des distances plus courtes en ce début 2011. 2 entraîneurs que je trouve formidables et très efficaces !

Je n’oublie pas non plus l’adorable Jean-Claude (Courir Le Monde) qui a été le premier à penser que j’avais du potentiel pour bien courir (2008). C’est à lui que j’avais raconté sincèrement ma vision de la course à pied avec l’envie de transformer cela en un spectacle pour les yeux. C’était lui aussi qui m’avait convaincu d’aller frapper à la porte du club Athletic Cœur de Fond en 2009 pour progresser !

Que dire aussi de Dominique (le magnifique et génial Basilio de CLM) ? C’est sans doute lui qui m’a motivé pour rester sur l’ultra alors que j’avais le sentiment d’être « super mauvais.»

Un très gros clin d’œil au docteur Jean Marc (Athletic Cœur de Fond) et aussi au génial photographe Francis ! ;-)

Depuis 2008, la liste des personnes adorables que j’ai rencontrée le temps d’une course ne cesse de s’allonger si bien que je peux difficilement courir sans revoir l’une d’entre vous pendant une compétition. Comme j’aime bien revoir des personnes que je connais, j’oublie très vite la course pour m’arrêter afin de vous embrasser et discuter !!! Bah oui, je suis trop naturel et je ne peux pas lutter contre ma vraie nature J
« Si je fais une belle course sans prendre le temps d’échanger, je serais profondément déçu.»


Difficile, mais absolument possible de courir à la fois en s’amusant et en fournissant des résultats !!!

N’aimant pas l’hypocrisie, je dirais même que c’est formidable de pouvoir courir à 14,5-15 km/h en s’amusant pire qu’un enfant à rire et gueuler comme si c’était une vitesse tout à fait normale !!! Le rêve quoi !:-)

Je m’excuse auprès de l’entraîneur, mais j’avais envie de faire Les Foulées Charentonnaises pour voir à quoi ressembler le parcours lors de la 27ème édition.  Faut pas trop s’inquiéter car je suis devenu raisonnable et je n’oublie que l’objectif est le Semi Marathon de Paris ;-)

J’étais très sage pendant les Foulées Charentonnaises et je n’ai pas cherché à faire la course avec qui que ce soit. J’étais là pour m’entraîner et profiter de l’occasion pour voir ces personnes super adorables de Courir Le Monde (CLM), Courir Au Féminin (CAF), Passion Course à Pied (PCAP) et bien sûr d’autres connaissances. Je ne regrette pas de m’être déplacé et j’ai vraiment couru en m’amusant pendant ces 15 km de Charenton – Le – Pont. Yeah ! C’était super cool et fun :-)

Bien sûr, je pense qu’il ne faut surtout pas essayer de faire comme moi et que c’est important d’arriver sur une course en ayant pris le temps de récupérer. Pour moi qui veux faire de l’ultra trail, cela reste avant un exercice pour renforcer le mental avec l’accumulation de la fatigue. Faut bien aussi que je m’entraîne un peu en faisant de la distance ;-)

A travers les Foulées Charentonnaises, je voulais juste montrer que j’ai du plaisir et que  je m’éclate vraiment. Dans la mesure où je peux discuter, parler et respirer normalement, je pense que cela reste encore du footing si je m’y réfère à la définition exacte. J’aime être honnête et je m’engage à retranscrire la réalité des choses en toute simplicité.

Pour les Foulées Charentonnaises, c’était un entraînement et pas une compétition avec un objectif à atteindre, à part faire moins d’1 heure tout en m’amusant…

Je cours certes en passant mon temps à m’amuser, mais cela ne veut pas dire que j’oublie que c’est un vrai sport et que j’ai une obligation de fournir un minimum de résultat.

C’est vrai que la révolution arrive en ce début 2011 où je suis devenu très serein. Si j’étais contrarié pendant les Foulées de Vincennes à cause de cette jeune femme, j’étais content à l’idée de faire les Foulées Charentonnaises !!!


Bois de Vincennes, vendredi 11 février 2011

Courant tranquillement en traversant le bois de Vincennes, j’ai rencontré JC  et Pontgib (Courir Le Monde) vers 19h20 avant d’aller voir l’entraîneur (Athletic Cœur de Fond). A ce moment là, je n’avais pas décidé de faire les Foulées Charentonnaises.

Vers 20h, j’annonce à l’entraîneur que j’aimerais faire les Foulées Charentonnaises au lieu de la séance qu’il avait prévue le dimanche matin. Bien sûr que j’étais désolé parce que c’était vraiment tentant son programme et je me suis excusé pour ce changement improvisé.

Alors que j’allais faire la course de la Saint Valentin (6km en duo), j’ai tout même accepté de faire la moitié de la séance du soir après le 1h de footing cool :

1000 m en 3’26’’
1000 m en 3’10’’

Comme c’était peut-être un peu abusé, j’ai fait le dernier kilomètre cool avec l’entraîneur :

1000 m en 3’40’’.

Etant donné que j’avais un tour de stade pour récuperer, je me suis fait plaisir sur ces 1000 m. !!!  Avant tout, je vais surtout voir jusqu’où je peux aller tant que j’ai le mental et la motivation.

Buttes-Chaumont, samedi 12 février 2011 à 10h30

C’est une superbe course qui est très bien organisée ! Bravo donc à l’équipe organisatrice, les Front Runners de Paris, et aux adorables bénévoles pour leurs implications.

Je n’ai pas  compris ce qui s’est passé, mais je me suis baladé dans ce très beau parc où j’ai commencé à courir en 2007 avant de découvrir le bois de Vincennes. Les montées et les descentes m’ont bien plu. Aucune difficulté donc pour moi et que du plaisir !!! :-)

Comme mon partenaire de dernier moment n’avait pas l’intention de se fatiguer, j’ai pris le temps pour aller embrasser les 2 jolies jeunes femmes du club et discuter. Pour moi, ce sont des grandes chamapionnes et elles sont bien évidemment les meilleures même si elles n’ont pas pu courir pendant la Saint Valentin!!! Je suis tout à fait objectif pour avoir courir un peu avec elles.
Dans l’ensemble, je trouve le résultat des filles et des gars du club très bon lors de cette course.

Pour attendre mon partenaire parce que c’était une course (6 km) en duo, je me suis arrêté pendant 3 minutes pour franchir la ligne d’arrivée en 26’. On peut donc dire pour une fois:
« Ronald est super cool de nous avoir laissé gagner une place ! »

Peut-être parce que je suis allé cool, je n’ai eu que du plaisir avec le sourire !!! Même si je ne pourrais pas faire de longues sorties avec des dénivelés pour l’Eco Trail de Paris, je pense que j’aurais la condition physique. En tout cas, c’était un bon entraînement de courir dans le parc des Buttes-Chaumont !!!

Arrivant vers 15h30 à Charenton-Le-Pont, j’ai prié  pour qu’il y ait encore de la place pour m’y inscrire. J’’étais soulagé d’avoir un dossard !!! J’ai pris le temps de discuter avec la jolie bénévole blonde qui m’a expliquée le parcours. Très accueillante la jeune femme et rien à voir avec la méchante brune lors du retrait de mon dossard à Vincennes !!!


15 km de Charenton – Le – Pont, dimanche 13 février à 10h30

A la sortie du métro Charenton Ecoles, j’ai discuté avec une jeune femme brune qui cherchait son chemin. C’était cool  même si je ne me rappelle pas de son prénom. Elle me l’a dit, mais j’avais encore l’esprit ailleurs. Aie !

A fond dans la discussion, j’ai aperçu Nathalie. C’est une blonde du club. J’ai honte d’avoir fait cela, mais j’avoue que j’ai vite oublié la brune à cause d’elle.
« Carton rouge pour Ronald ! »

Vers 10h, j’ai retrouvé le grand Basilio et Pontgib (Courir le Monde) toujours en super forme. Un vrai plaisir de les revoir depuis notre magnifique aventure lors du 20 km de Paris !!!

C’est vrai que j’étais très couvert parce que je suis frileux, mais Basilio m’avait dit que je risque d’avoir chaud pendant la course.

« Je sais bien que je vais avoir chaud dès que je commence à courir, mais je préfère cela que d’avoir froid au départ. »


A 10h30, c’est le départ !!! :-)))

Le départ était vraiment marrant avec zéro concentration comme d’habitude!!! Ha ha ha ! J

Bah, je suis parti devant avec les premiers qui étaient autour de 19 km/h du moins sur les 500 premiers mètres. J’étais largement devant avec un petit groupe de 5 concurrents quand une voix m’interpella :

« Ronald ! »

Dès que j’ai vu que c’était l’adorable Jean - Claude (Courir le Monde), je me suis arrêté pour le saluer et lui dire que j’ai trop chaud avec ma coupe vent. A vrai dire, j’ai totalement oublié que c’était une course et que j’ai préféré bavarder :-)

J’en ai profité pour enlever mon écharpe et laisser ma coupe vent à un adorable bénévole. Je lui ai dit avant de repartir avec le sourire:
« Je la récupère à la fin de la course ! »

J’avais perdu beaucoup de temps et JC me cria :

« Allez Ronald ! Tu doubles toutes ces personnes… ! »

Oups, c’est vrai que je devais remonter beaucoup de concurrents. Cela dit, j’ai continué à avancer en me disant que cela ne va pas être un problème de remonter tout ce monde.
J’estimais que tout serait réglé avant le 7ème kilomètre. Bref, j’étais serein et tout allait bien pour moi !!!


Au 2ème kilomètre

J’ai revu Alban, un adorable concurrent que j’avais rencontré pendant le Grand Raid des Pyrénées en août 2010. Ravi, je prends le temps de discuter avec lui parce qu’il n’y a pas le feu:
-         Non, qu’est-ce que tu fais là ?
-         Je viens un peu faire de la route. Et, toi ? Me demanda Alban avec le sourire.
-         Moi, je viens juste m’entraîner. Répliquai-je tout aussi enchanté.
-         Je refais le Grand Raid des Pyrénées cette année. Tu y seras toi aussi ?

Dommage que le Grand Raid des Pyrénées soit compris entre 2 grands défis qui se passeront fin juillet et fin septembre 2011! Si j’étais en mesure d’être un surhomme, j’aurais adoré y être en août 2011, mais je suis malheureusement limité physiquement. Sni snif snif !

Ne voulant pas trop faire attendre Jean-Claude et surtout éviter de faire un résultat qui n’a rien à voir avec ce que je suis capable de faire à l’entraînement, j’ai dit à mon pote que nous nous reverrons à l’arrivée ;-)

Vers le 3ème kilomètre

J’ai reconnu Christina FARIA, la très jolie femme blonde et très forte que j’avais rencontrée lors des Foulées de Laveuses (15 km avec du dénivelé) juin 2010. Une grande championne simple et très adorable !

Je suis ravi de voir que c’était la 1ère féminine et j’étais content d’avoir pu la féliciter de vive voix à l’arrivée !!!


Du 4ème kilomètre à la ligne d’arrivée : Gloire JC (Courir le Monde)

JC a été un supporter super ! J’ai dû l’entendre crier au moins  8 fois à voix haute de loin :

« Allez Ronald ! On y va Tintin ! »

Toujours aussi déconcentré et cool, je me suis mis aussi à gueuler avec le sourire :

« C’est bon ! J’ai rattrapé beaucoup de monde. »

J’ai rencontré à 2 reprises le bénévole qui avait ma coupe vent et qui me disait pour me rassurer :

« Il est toujours là ta coupe vent. Ne t’en fais pas ! Tu le récupères à l’arrivée. »

J’ai beaucoup discuté et éclaté de rire pendant ces 15 kilomètres de Charenton – Le – Pont. Tout ceci a donc été possible que grâce à l’entraînement.

Mille Merci JC pour tes supers encouragements ! Grâce à toi, je ne me suis jamais ennuyé pendant ces 15 km du début à la fin !!! :-)

Tout en courant en m’amusant et avec le sourire, je n’oulie pas que cela reste du sport et que je dois fournir un minimum de résultats corrects !!! ;-)


Résultat de Foulées Charentonnaises (13 février 2011)

Temps : 58’23’’
Classement : 44 / 1304

Etant donné que je ne me suis pas fatigué, je suis le premier étonné de voir ce bon classement parce que je suis allé tranquillement.

C’était un vrai plaisir de courir sans forcer et en restant cool !!!  C’est bien beau le résultat, mais je suis avant tout content d’avoir revu des personnes adorables sur le parcours et prendre le temps d’échanger avec elles en toute simplicité !!! :-)

Bravo à tous et toutes, spécialement à :

Jacques LELONG : le vainqueur masculin de la course qui a plus de 50 ans. Respect pour l’ancien ! Ce n’est pas que sur l’ultra que les V2H domine et tant mieux.

Christina FARIA : la première féminine qui est jeune, jolie et très adorable ! Respect pour la jeune femme ! Beaucoup de gars se sont bêtement grillés en pensant la suivre et j’étais content de la voir un peu à l’œuvre.
Ce n’est pas donné à tout le monde de courir à 15 km/h à l’aise et encore bravo à toi Championne !

Non pas que j’aimerais que la course à pied devienne un sport qu’avec des mannequins dans le haut du classement, mais cela me fait plaisir de voir qu’il existe des jolies athlètes et qu’elles sont très fortes.

J’ai eu l’occasion de revoir Emmanuelle JAEGER après la ligne d’arrivée avant qu’elle parte pour le championnat Ile-De-France de  cross. Je suis ravi qu’elle soit qualifiée pour le championnat de France !!! Bravo Madame !

Un grand remerciement à Jean- Claude (Courir Le Monde) et l’adorable bénévole qui a gardé ma coupe vent ! ;-)


A présent, je vais consacrer le peu de temps qu’il me reste à améliorer la vitesse spécifique pour le Semi Marathon de Paris (6 mars 2011)…

Les Foulées Charentonnaises est une course très conviviale avec une ambiance de folie ! Je vous le recommande pour 2012 ou dès que vous en avez la possibilité.

A très bientôt pour la suite de l’aventure et bises à toutes les personnes avec qui j’ai passé de bons moments ;-)

Ronald Tintin

lundi 14 février 2011

Les FOUlées de Vincennes (le récit de Ronald Tintin) : Repartir de zéro, Filles, Plaisir,…et nouveau record !!! Merci ;-)

Les FOUlées de Vincennes 2011 : Repartir de zéro, Filles, Plaisir,…et nouveau record !!! Merci ;-)


I tell the World Running is good J I’ve never felt so strong !!! I’m in the place to do my best and have a great time with you !!! Thank you :-)

Comme l’époque est à la révolution en ce  début 2011, j’ai considérablement changé ma façon de courir en repartant de zéro et en gardant que le bon côté des choses !!! Avant de penser à courir pour la performance, j’apprends déjà à courir en m’amusant et ce serait déjà super pour mon modeste niveau J

Après 3 mois sans compétition et ayant laissé tomber la course à pied pour voir autres choses car il n’y a pas que cela dans la vie, je reviens dans le monde de la course à pied en reprenant tout à zéro en 2011 !!! ;-)

Tout en essayant de courir cool, je me fixe donc mes propres règles du jeu puisque c’est avant tout un divertissement :-) C’est donc un retour à mes premiers amours parce que c’était cela qui me motivait avant de m’être écarté du droit chemin. Pour progresser, je pense que je devais retrouver le même gros délire qu’à l’époque où je courais juste pour faire plaisir à une personne. Tout n’a pas été si facile, mais je vais mieux en ce début 2011 où je sors de mon silence et je suis surtout plus tourné vers les autres !!!

Faisant profil bas, je me dis que je suis lent et c’est grâce à cela que je cours naturellement en prenant cela pour un amusement. Je ne suis pas fataliste ou pessimiste, mais juste réaliste en me répétant avec lucidité :

« Pas d’illusion, pas de déception ! »

Ce n’était pas prévu que je revienne sur 10 km et cette distance ne m’a jamais attiré, mais bon j’avais envie de voir si j’étais capable de faire un résultat correct sur cette distance parce que tout est relatif en regardant ce qui se passe autour de moi !!! Courir n’est pas la mort et encore moins la choses la plus difficile dans notre bas monde.

De toute façon, je dois m’améliorer sur 10 km pour être en mesure de faire des courses correctes sur Semi Marathon et Marathon. Bref, je repars de rien pour une nouvelle histoire et avec une très grande modestie parce que cela reste que du divertissement !!! :-)

Pourquoi me voiler la face !!!!????
Je n’ai pas honte de dire que je ne me fatigue pas trop et que j’ai souvent l’esprit ailleurs pendant une course …Je n’ai à priori pas les capacités pour courir comme tout le monde et je fais avec. L’essentiel est que je reste moi-même en essayant de courir sans me prendre la tête !!!


Rapport de force et détente pour ce retour sur 10 km


Vincennes, samedi 5 février 2011 vers 13h

J’aurais eu effectivement des regrets si je n’avais pas pris le départ des FOUlées de Vincennes 2011. J’étais motivé avec le sourire avant de retirer mon dossard le samedi vers 13h.

Tout allait bien et je n’aurais jamais pensé que j’allais avoir un rapport de force avec  cette jeune femme. Cela ne lui coûtait rien de me laisser partir en SAS préférentiel moins de 40 minutes, mais elle a voulu se prendre trop au sérieux et elle m’a vraiment cassé les couilles avec ses règlements.

Pour éviter de me prendre la tête avec elle parce que l’ambiance était tendue,  j’avais finalement décidé de ne pas prendre le départ avec un dossard de 50 minutes. J’avais envoyé un message à l’entraîneur pour lui annoncer que je laissais tomber les FOUlées de Vincennes.

« Cher entraîneur,

J’étais motivé pour faire les Foulées de Vincennes (10 km), mais cela ne sert plus à rien que je me déplace puisque je ne serai pas dans le SAS préférentiel moins de 40 minutes. Tant pis donc pour les 12 euros jetés par la fenêtre parce cela ne m’intéresse vraiment pas de courir avec la foule.

Je n’ai pas pensé à envoyer un justificatif de résultat avant le 23 janvier 2011 et on m’a dit lors du retrait des dossards :

« C’est trop tard pour faire les modifications de ton dossard. »

Ne voulant pas me prendre la tête avec les bénévoles pour si peu parce que je n’ai pas respecté les délais, je préfère donc ne pas du tout prendre le départ avec un dossard de 50 minutes sachant que je ne pourrai pas faire une belle course.


Je vais continuer à m’entraîner pour le Semi marathon de Paris où je pourrai prendre le départ avec sérénité. Bien sûr que cela n'agace un peu parce que je ne pourrai pas faire un autre 10km d'ici là et que je n'aurai pas l'occasion de me tester sur cette distance.

A demain à l'entraînement,

Ronald. »


Paris, samedi 5 janvier 2011 vers 19 h

Dans le 16ème arrondissement, j’ai oublié mon bonnet préféré noir où c’est indiqué Ronald Tintin. Cela m’attristais parce que je l’aimais bien, surtout qu’il me protégeait du froid. Sni snif snif ! Cela me dérangeait de courir sans lui.

De l’autre côté, je me sentais bien parce que j’étais merveilleusement bien accompagné. J’étais ravi de revoir l’une de mes rares grandes championnes que j’apprécie et que je respecte beaucoup !!! ;-) Je pense que cela joue sur le plan psychologique d’échanger avec une personne qui peut me comprendre et avec qui j’arrive à rester simple. Inconsciemment, j’avais aussi envie de courir pour lui annoncer un résultat correcte.

Grâce aux bons moments passées l’après-midi avec des personnes adorables qui étaient à mon écoute et aussi le message de l’entraîneur le samedi soir, j’avais décidé finalement de prendre le départ avec la ferme volonté de partir dans le SAS préférentiel  et ce n’était pas cette jeune fille qui allait m’en empêcher.

Pour un peu mettre la pression, l’entraîneur m’avait dit que je devais au moins faire 37’30’’ pour ces 10 km après la séance à vitesse spécifique du vendredi 28 janvier 2011 !!! ;-)

Alors que mon meilleur temps officiel sur 10 km en traînant les pieds était 39'39’’, j’avais l’impression que cela allait être super dur de tenir 16 km/h et je pensais que j’allais courir en me faisant mal…Autant vous dire que je ne sous-estimais pas l’effort parce qu’il y avait une grande différence de courir entre 15 km/h et 16 km/h. Ma grande modestie et ma sagesse légendaire me donnaient l’impression que j’allais enfin courir avec la douleur. Je suis devenu si raisonnable que je me dis :

« L’essentiel est que j’avance sans jamais reculer et surtout prendre du plaisir ! Maintenant, je suis devenu trop vieux et je laisse le chrono aux jeunes en prenant le temps de me détendre !»

Arriverai-je à terminer ces FOUlées de Vincennes sans avoir mal ?


9 km cool pour 1 km de dépassement de soi !!!

Cela faisait 2 ans que je n’avais pas fait de 10 km officiel. Pour être honnête, j’avais failli ne pas prendre le départ de ces FOUlées de Vincennes après m’être un peu pris la tête avec cette jeune femme au retrait des dossards et aussi 3 minutes avant la course. C’est la première fois que le courant n’est pas passé entre une femme et moi lors du retrait des dossards. C’est triste parce que cela a gâché un peu le plaisir.

Désolé donc pour elle parce que l’un des responsable Top Chrono m’avait autorisé à partir dans le SAS préférentiel même si je n’avais qu’un dossard de 50 minutes. Ce n’était pas grave si je partais avec les moins de 40 minutes sachant que beaucoup ne tiendront pas le 15 km/h qui restent la barrière psychologique pour ces messieurs en quête de performance. Je me rappelle qu’au Semi Marathon de Boulogne qu’un certain nombre n’avait pas respecté leur engagement en faisant les moins de 1h25.

Tout n’étant jamais si négatif avec moi, j’étais ravi d’avoir rencontré et pu échanger avec Emmanuel Jaeger !!! ;-) J’avais entendu parler d’elle, mais je n’avais jamais eu l’occasion de la voir en chair et en os. Moi, j’aime bien rencontrer des jeunes femmes très fortes et super adorables qui sont des concurrentes redoutables pendant la course !!! :-)

Cela m’a aussi permis de retrouver mes partenaires d’entraînements du club Athletic Cœur de Fond et une autre connaissance avec qui j’avais discuté lors du dernier  Semi marathon de Boulogne 2010.

Je n’ai pas échappé à la question du jour :

« Tu vises quel chrono sur ce 10 km, Ronald ? »

Je ne sais pas pourquoi, mais j’ai répondu naturellement autour de 37’30’’ comme si c’était n’était pas grand chose avec le sourire :-) Je ne savais pas du tout à quelle vitesse que cela correspondait. Cela ne me parle pas de toute façon et c’est cool J

Je n’avais certes pas l’esprit à courir pour la performance et j’étais aussi trop couvert, mais j’ai adoré ma superbe balade dans le bois de Vincennes. Trop coooool !!!


Dimanche matin à 10h40, c’est le départ !!!

C’est super de voir le regard des autres concurrent (e) s avant le départ !!!

Moi, je n’ai eu aucune pression et j’avais décidé d’aller cool en gardant à peu près la même vitesse et en pensant que je devais juste éviter de ne pas trop me perdre dans mon imagination. Chacun ses difficultés quoi !!!

1er kilomètre :

Cela m’a grave agacé parce que mon GPS m’a encore lâché.
« Putain de bordel ! Cela me fait chier ! Je n’ai vraiment pas de chance.»

Cette perte de temps à essayer de faire fonctionner le chrono m’a permis de ne pas partir vite.

J’ai mis 3’40’’ pour le premier km, soit à peu près du 16,4 km/h. C’était un départ correct.

Du km 2 au km 9

Je n’ai jamais été dans la course et je me suis laissé un peu trop aller. Ce n’est pas pour moi le 10 km parce que je ne sais pas courir en étant au taquet. J’ai eu le sentiment que j’étais un touriste parmi des coureurs trop concentrés. Ce n’est pas drôle parce que personne ne parle alors que courir devrait rester un plaisir. Comme je ne me fatigue pas trop, c’est sans doute pour cela que cela me relaxe !!!

J’étais aussi trop couvert et je n’ai pas eu de bonnes sensations. J’ai commis des erreurs et j’ai assumé. Tant pis donc pour la grosse performance. Sni snif snif !

J’étais sans repère ! Soudain, l’entraîneur me dit vers le 4ème km :
« C’est très bien, ton temps de passage est 14 minutes… ! »

Sans doute parce que j’avais bien mémorisé l’allure qui ne me demandait pas trop d’effort, je pensais que je ne devais pas être loin du 15,5 km/h. J’ai pris mon temps en estimant que la course est fini à partir du 5ème km. Pas étonnant que je mets plus de temps pour la 2ème partie du 10 km puisque je traîne les pieds.

« Ce n’est pas que je n’aime pas faire des efforts, mais je trouve que ce n’est pas naturel de courir sans s’arrêter. Même marcher parfois me paraît pas si naturel que cela avec la fatigue. »


Dernier kilomètre : plaisir intense et vive les femmes ;-)

Courant dans mon confort en refusant de lever les pieds pour aller plus vite parce que je ne voulais pas me faire mal, j’ai entendu le public qui criait juste avant d’attaquer le dernier kilomètre dans un virage :
« Allez Emma ! Allez Emma !»

Cela me faisait plaisir de savoir qu’Emmanuelle Jaeger n’était pas loin !!! Cela m’a permis de courir réellement sans me retenir. Je la remercie car c’est un peu grâce à elle si je me suis enfin décidé à me faire un peu mal pour terminer très fort la course ;-) J’ai eu vraiment chaud pendant 1 km ! Cela ne me dérange absolument pas de me faire battre par des femmes très fortes et c’est même un honneur pour moi J D’ailleurs ma façon de courir est très largement influencée par les femmes. Plus les distances s’allongent, plus j’ai des chances d’être loin derrière la meilleure et c’est un peu grâce à ces filles adorables que j’ai appris à courir en prenant plaisir !!! Cela me tire aussi vers le haut ;-)

Voyant enfin que c’est bientôt la fin de la course, j’ai pensé à l’entraîneur qui me voyait au moins en 37’30’’. Pour lui donner raison, j’ai fourni un dernier gros effort !!! ;-)

J’ai pensé aussi à cette jeune femme à qui j’avais envie d’annoncer que j’ai tenu les 16 km/h sur 10 km.

Je reconnais que je n’ai pas bien couru  sur ce 10 km, mais je m’étais dépassé en donnant tout ce que j’avais au dernier kilomètre. Personne ne pourra me demander avec une certaine déception :

« Où est passé le vrai Ronald Tintin ? »

Combatif, je n’ai rien lâché au dernier kilomètre en pensant aux autres et uniquement à la ligne d’arrivée.  J’ai donc respecté mon engagement cette fois pour mon retour sur le 10 km même si j’avais failli ne pas prendre le départ encore à cause d’une fille !!!

J’étais trop content de connaître l’excellent résultat de mes partenaires d’entraînements du club Athletic Cœur de Fond, d’Emmanuelle Jaeger de l’Azur Olympique Charenton Athlétisme et aussi toutes les autres personnes dont j’ai eu la chance de croiser après l’arrivée !!!

Finalement, c’était un super entraînement ces FOUlées de Vincennes 2011. Pour être honnête, je n’ai pas eu l’impression d’avoir réellement couru. Par principe, j’évite de me mentir à moi-même et aux autres. Ma course ne pourra jamais se résumer à un simple chrono parce que cela va bien au-delà. Même sur un 10 km, je vis des aventures et c’est trop puissant !!!


Tout simplement merci et Gloire à la course à pied !!!

Je n’oublie pas d’où je viens ! J’étais juste capable de faire 100 – 200 m et il ne fallait pas me demander plus! Puis, il y a eu au moins une personne (dès le début, c’est une fille qui est à l’origine de mon gros délire depuis 2007) qui était assez folle pour penser que je pouvais aller au-delà. Comme elle me faisait confiance, j’ai donc voulu essayer en y mettant tout mon cœur pour lui donner raison. C’est elle qui m’avait aussi fait comprendre que je pouvais lui faire plaisir en continuant à courir :-)

Je suis assez fier de moi  avec ce nouveau record personnel officiel parce que je suis passé de 39’39’’à 37’28’’ sur 10 km aux FOUlées de Vincennes !!! Je n’aurais jamais pensé tenir les 16 km/h. C’est loin d’être parfait et je suis trop cool, mais je suis en train de progresser lentement et en prenant du plaisir…

Restant simple et modeste, je trouve que je ne cours pas vite. Mais bon, j’ai beaucoup de plaisir en courant à mon rythme et c’est cela l’essentiel !!! Je pense que courir n’est que du plaisir quand on court à son vrai niveau sans vouloir suivre les autres. Même si je cours en essayant de ne pas finir dernier, je trouve que les derniers sont formidables et qu’ils ont plus de mérite que moi. C’est tout un art de courir à 7 km/h et je vous dis un grand bravo parce que c’est vous qui avez raison de prendre le temps de profiter de chaque kilomètre !!! J

Par respect pour les personnes qui m’encouragent, je ne peux pas ignorer la performance. Je ne sais pas si j’ai des capacités pour être un bon coureur car je suis trop cool, mais j’essaye de faire des courses correctes en m’amusant !!! :-)

Encore un dernier petit remerciement à l’entraîneur qui a fait un footing cool de 25 minutes avec moi après ces FOULées de Vincennes. Un excellent entraînement quoi pour le mental !!!

Mille mercis pour vos encouragements et ça fait chaud au cœur pour m’améliorer encore plus vite en 2011 :-) Je cours en me divertissant grâce aux autres et j’en suis reconnaissant. En 2011, la révolution est donc en marche parce que j’avance avec les autres et courir est un sport collectif avec une place une très importante pour les relations humaines !!! Au fond, je suis avant tout un faiseur de spectacle qui essaye de rendre la course à pied vivante même si c’est très difficile…

A bientôt pour la suite de l’aventure avec le Semi Marathon de Paris (6 mars 2011) et ayez des bons moments en courant sur la route, la piste ou dans la nature ! La chose la plus cool est tout de même de rester sans rien faire, lol et bises ;-)

I tell the World Running is good J I’ve never felt so strong !!! I’m in the place to do my best and have a great time with you !!! Thank you :-)


Ronald Tintin

http://www.ronaldtintin.com/70.html

dimanche 13 février 2011

Foulées Charentonnaises (15 km de Charenton-le-Pont) 2011 :Résultat de Ronald Tintin

C'était un vrai plaisir de courir sans forcer et en restant cool, ce dimanche matin 13 février 2011 à partir de 10h30 !!!

Résultat des Foulées Charentonnaises 15 km :

Temps : 58’23’’
Classement  44ème / 1304 

C’est bien beau le résultat, mais je suis avant content d’avoir vu des personnes qui m’encouragement sur le parcours et vous êtes trop supers :-)

Les Foulées Charentonnaises est une course très conviviale avec une ambiance de folie ! Un course à faire sans hésiter.

Ronald Tintin

vendredi 11 février 2011

Foulées Charentonnaises (15 km de Charenton-le-Pont) 2011 : Ronald Tintin y serait peut-être ???

Comme je ne connais pas cette course, j’aimerais bien la découvrir pour l’édition 2011. En fonction de ma forme après la course de la Saint Valentin (samedi 12 février 2011), j’irai soit faire une sortie longue avec l’entraîneur ou bien prendre le départ de Foulées Charentonnaises.

J’ai 2 au moins de bonnes d’y être :

1)      C’est à domicile car bois de Vincennes
2)      Les potes sont là et cela me fait plaisir de courir avec des connaissances ;-)

La 27ème édition des Foulées Charentonnaises (15km de Charenton-le-Pont) a lieu le 13 février 2011. Elle est organisée par l’Azur Olympique Charenton Athlétisme.

Profil des 15 km de Charenton – le – Pont :
Le parcours est roulant, et très agréable car après quelques foulées dans les rues de Charenton, la majorité de la course s’effectue dans les allées du bois de Vincennes. 2 boucles de 7,5 km sont à effectuer.
Pour plus d’informations :


Ronald Tintin

mardi 8 février 2011

Course de La Saint Valentin (12 février 2011) aux Buttes- Chaumont par Les Front Runners de Paris

Le samedi 12 février 2011, l’association Les Front Runners de Paris organise la 12ème édition de la course de la Saint Valentin.

2 types de courses seront au programme :

-         10 km en individuel
-         6 km en couples (mixtes ou de même sexe)


Pour plus d’informations :



Ronald Tintin

samedi 5 février 2011

Foulées de Vincennes 2011 : Ronald tintin laisse tomber

J’étais motivé pour faire les Foulées de Vincennes (10 km), mais cela ne sert plus à rien que je me déplace puisque je ne serai pas dans le SAS préférentiel moins de 40 minutes. Tant pis donc pour les 12 euros jetés par la fenêtre parce que cela ne m’intéresse vraiment pas de courir avec la foule.

Je n’ai pas pensé à envoyer un justificatif de résultat avant le 23 janvier 2011 et on m’a dit lors du retrait des dossards :

« C’est trop tard pour faire les modifications de ton dossard. »

Ne voulant pas me prendre la tête avec les bénévoles pour si peu parce que je n’ai pas respecté les délais, je préfère donc ne pas du tout prendre le départ avec un dossard de 50 minutes sachant que je ne pourrai pas faire une belle course.


Ronald Tintin

mardi 1 février 2011

Tour de l'Oisans et des Ecrins Non-Stop en 2011

En 1991, Laurent SMAGGHE et Philippe DELACHENAL ont parcouru le Tour de l’Oisans non-stop par le GR 54 en 41h33 et Laurent a créé quelques semaines plus tard le Défi de l’Oisans (en 8 étapes et sur 6 jours).

2011 sera l’année de la vingtième édition du Défi de l’Oisans. C’est pourquoi, SMAG souhaite organiser une édition spéciale qui rappellera le premier parcours du GR 54 en courant, c'est-à-dire organiser le Tour de l’Oisans et des Ecrins. En 2012, nous reviendrons à la formule 6 jours et 8 étapes.

Pour plus d'informations :



Ronald Tintin