Nombre total de pages vues

vendredi 31 décembre 2010

Bilan 2010 : Entre le pire et le meilleur de Ronald Tintin, guerrier le plus mystérieux et imprévisible de l’Empire !!!

Toujours aussi fidèle à moi-même et très inspiré, je me suis fait plaisir en 2010 même si la course à pied n’est pas ma passion. Je n’aime pas vraiment courir, mais cela m’amuse beaucoup. Et puis, ce n’est pas moi qui cours puisque je ne sais pas courir… :-)

Entre nous, je trouve que c’est super intéressant de courir en vivant des aventures fabuleuses. Je n’ai même pas besoin de me fatiguer pour imaginer les choses puisque mes aventures pendant les courses dépassent la réalité !!! Voilà, je reconnais que je suis chanceux même si j’ai tout de même provoqué la chance :-)))

Je penserai à faire un autre sport plus tard parce que j’ai de quoi faire en courant.
A part courir, je ne pense pas qu’il existe réellement un autre sport où je peux m’éclater autant. C’est tout simplement le gros délire !!!

Un écrivain qui essaye de courir avec l’unique ambition de divertir est forcement « super mauvais » pendant les courses. Même si j’ai bien souvent touché le fond en 2010, j’ai toujours gardé le sourire parce que cela reste juste une course et rien n’est jamais totalement mauvais avec moi.

Et puis, j’avoue que cela me gave parfois de courir et que je commence à me dire dès le début de la course :
« Qu’est-ce que je fais là ? Putain bordel de merde de course, ça fait chier !»

Rien n’est pire que de prendre le départ d’une course sans le désir d’être performant ou d’avoir de l’audace.
Pour être honnête, j’ai souvent sous-estimé l’effort en m’autorisant certains écarts. Je me crois effectivement dans un comics ou un manga car je ne vais pas m’amuser à courir en temps normal dans des conditions difficiles !!! Faut pas déconner non plus  ;-)

C’est vrai que j’ai souvent oublié que courir avec du plaisir ne veut pas dire courir sans se faire mal. En faisant de l’ultra marathon en 2010, je n’ai vu que l’aventure en oubliant que c’était avant tout du sport. En vérité, je me suis écarté de mon objectif premier comme me le fera prendre conscience l’entraîneur :

« Je pensais que tu t’entraînais pour le plaisir de la performance et du divertissement du 10km au marathon, mais je me rends finalement compte que c’est uniquement l’aventure qui t’attire avec l’ultra marathon. Tu t’éloignes de plus en plus du marathon et je sais bien que tu ne voudras plus revenir sur cette distance… »

J’avoue que cela m’avait donné mauvaise conscience d’avoir était à l’origine d’une telle confusion dans les esprits. Pour avoir la paix parce que c’est bien de cela qu’il s’agit, je dois revenir sur la route pour m’améliorer sur 10 km et semi marathon afin d’être en mesure de faire un marathon « correctement, sans improvisation » pour 2011… Je finirai bien par boucler un marathon à l’aise en étant performant car c’est uniquement cela ma volonté avant de passer à autre chose :-)  Bien sûr que je trouve le marathon bien ennuyeux pour l’instant et je me fais chier pendant 42km195…Peut-être qu’en me fixant une vitesse où j’aurais l’impression de courir réellement, je serais moins perdu dans mon imagination… ?!


Bilan 2010 du guerrier le plus mystérieux et imprévisible de l’Empire


Dimanche 24 janvier 2010 : Ice Trail – Trail de 30 Km avec 800 m de dénivelé positif dans la forêt de Carnelle (95 - Région Parisienne). Rien ne vaut un trail aussi sympa en hiver pour se bouger les fesses. Un très « FUCKING BAD RACE » où j’ai à peine tenu 10 km/h avec un goût très amer car c’est super dégoûtant la boue.
Dimanche 7 mars 2010 : Semi marathon de Paris (21 Km) pour la bonne cause  et parce que c’est chez moi. Il faisait trop froid et je n’ai pas pu couru comme je l’aurais voulu. Je ferai un ridicule 1h27, mon plus mauvais temps sur semi depuis que je cours. Aie ! A REAL MOTHERFUCKER RACE…
Samedi 20 mars 2010 : Eco Trail De Paris – 80 Km avec 1500 m de dénivelé. J’étais vraiment « super mauvais » ce jour-là. En vérité, j’ai terriblement manqué d’audace en refusant de partir à la vitesse que je voulais. C’est bien fait pour ma gueule d’avoir dû lutter pour finir car j’avais pris cette course top à la légère et je n’ai eu aucune sensation. Ecouter du Lady Gaga avec son « BAD ROMANACE » ou radio FG avec  des « FUCKING GOOD MUSIC » m’avaient totalement déconnecté. 1ère Gosse déception et véritable gâchis car je n’ai vraiment rien ! J’en ai ras le bol de courir pour rien et cela ne me sert à rien de m’entraîner. A VERY BAD ROMANCE FOR ME ! Ronald Tintin meurt pour la première fois de l’année 2010.
Dimanche 28 mars 2010 : Les 6h de BUC. Ayant largement récupéré depuis l’Eco Trail de Paris, je reprends les entraînements avec les 6h de BUC dimanche 28 mars !!! :-) Là, j’avais eu de l’audace en partant sur les bases de 13.5-14 km/h où j’ai tenu 2h30. Pendant les 3h suivantes, j’avais trop mal au ventre et cela me gavait. Puis, j’ai retrouvé la forme pendant les 30 dernières minutes, mais c’était trop tard. C’est effectivement abusé de passer mon temps à manger et boire au lieu de lutter pour repartir car tout est dans la tête. Au final, j’ai fait à peine 59 km/h et cela m’a profondément déçu ! ONE MORE, A REAL MOTHERFUCKER RACE FOR ME.
Samedi 1er mai 2010 : Marathon de Sénart. C’était sensé être une petite sortie longue. Mais, je voulais tout de même partir sur la base de 14,5-15 km/h. Comme mon organisme n’est plus habitué à cette vitesse, j’ai juste tenu jusqu’au 30ème  km où j’étais sur la base de moins de 3h avant d’avoir eu mal au ventre. Puis, j’ai passé mon temps à marcher pendant pratiquement les 12 derniers kilomètres pour terminer en 3h32. Bref, tout aussi « super mauvais » quoi !!! FUCK THE MARATHON parce que j’ai d’autres choses à faire que de m’amuser à courir 42 km195 alors que je peux marcher. Bref, j’emmerde le chrono car le but est juste de franchir la ligne d’arrivée:-)
8 mai 2010 : Foulée du 8 mai (course de 1h sur un circuit vallonné).
N’ayant pas d’entraînement pour courir vite, j’ai dû laisser la première et deuxième place. Ce sera sans doute l’une des course la plus intense de ma vie parce que je vais courir en serrant les dents pour garder la 3ème place pendant les 15 dernières minutes en mettant les 15 km/h. Cette fois, j’étais très content car je m’étais battu avec la peur au ventre pour cette place. Cela fait du bien de ne pas être rentré les mains vides !!! C’était la première fois que je n’avais pas prononcé : MOTHERFUCKER RACE même si cela me fait toujours aussi chier de courir :-)


Ronald Tintin
Enregistrer un commentaire