Nombre total de pages vues

mardi 23 novembre 2010

No Finish Line (Trophée 24 h) J-3 : Faire confiance et volonté de me dépasser !!!



En ce mercredi 24 novembre 2010 (5h du matin),


Les 24h No Finish line (Monaco) est une course qui me tient à cœur. J’aimerais vraiment me dépasser pour soutenir les enfants malades de l’Association Children & Future.

C’est du sport ! Il y a bien sûr un enjeu même si j’évite de trop y penser avant la course. Pour les enfants et les personnes qui me font confiance, j’ai à cœur de faire une course « correcte ». Bien sûr qu’il y a le stress sportif car je ne cours pas que pour moi-même. Avec l’expérience, je sais que l’après course peut-être très douloureuse en fonction du résultat surtout quand on a l’impression d’avoir déçu. En tant que sportif, je trouve tout à fait normal que l’on me critique car cela fait partie du jeu et aide à me remettre en question pour m’améliorer.

Je suis loin d’être super entraîné et d’avoir l’expérience de beaucoup, mais je trouve que c’est mieux ainsi car je n’ai pas grand-chose à perdre. Je vais donc courir sans me poser des questions.

Je pense que je suis vraiment en mode « Ronald fait confiance aux autres » ! En réalité, c’est l’une des grandes nouveautés depuis que j’ai décidé de partir de zéro en devenant raisonnable.

Pendant que je m’entraînais pour faire cette course de 24h, c’était super d’avoir pu courir avec l’entraîneur et mes camarades du club, sans oublier les personnes adorables que j’ai rencontrées depuis que j’essaye de courir ;-)

Voulant faire une dernière séance avec des côtes (lundi 22 novembre 2010), l’entraîneur a insisté pour que je ne vienne pas en me disant :
« Tu as besoin de te reposer avant les 24h. Tu en as déjà fait largement assez à l’entraînement et ne t’en fais pas pour ta course… »

A  contrecœur, j’ai fini par accepter de me reposer et de ne pas courir avant samedi matin. Bref, je fais confiance à l’entraîneur.

De même pour l’alimentation pendant la course, j’ai confiance aux personnes qui pensent que je devrais éviter de manger n’importe quoi avant et pendant la course.

Si je peux être performant en me reposant et en m’alimentant bien, ce serait donc bien pour la bonne cause.

Mon moral

Je suis très serein à l’approche de ces 24h No Finish Line.

Mon physique

Etant donné que j’ai arrêté de courir depuis le dimanche 21 novembre, je pense ne pas arriver trop mort avant le départ de la course. Cette semaine, j’évite d’aller faire la fête après le boulot pour la cause !:-)

L’alimentation

Je vais utiliser une autre forme d’alimentation. C’est peut-être là la grande nouveauté, mais je ne sais pas si cela va être efficace…


Ma stratégie

Je ne me prends pas la tête et je vais voir en fonction de la situation. Tant que je peux courir, je le fais. Je vais donc courir en restant à l’écoute de mon corps.

Ma motivation

Courir en me dépassant pour soutenir l’Association Children & Future. C’est uniquement parce que je trouve très intéressant le but de cette association que je n’ai pas hésité à m’impliquer.

J’aimerais apporter un minimum d’argent à l’Association Children & Future. Pour cela, je dois aller chercher ces kilomètres.

Je me suis entraîné en y mettant du cœur, j’espère donc de tout cœur que j’atteindrais l’objectif minimum que je me suis fixé.

Mon but était surtout de parler de l’Association Children & Future ! C’est la raison pour laquelle je n’ai pas rendu public mes entraînements et parler d’objectif.

Bien sûr, je serais aussi ravi de faire un peu plaisir aux personnes qui m’encouragent.

Il est hélas difficile de faire plaisir aux autres, mais c’est une sacrée motivation en pensant à la joie que cela procure…

Pour connaître de tels moments inoubliables, je dois donc courir en acceptant la douleur pendant ces 24h car les bonnes choses ont un prix.

A très bientôt pour la suite de l’aventure ;-)


Ronald Tintin

Enregistrer un commentaire