Nombre total de pages vues

mardi 9 février 2010

ECO TRAIL DE PARIS : Préparation semaine 2

Cette semaine, j’ai couru 3 fois avec l’entraîneur de l’Athletic Cœur de Fond. Comme je fais un peu de renforcement musculaire et je marche pour récupérer les autres jours parce que je manque de temps pour aller faire un circuit en côte. Je réduis le volume et j’augmente l’intensité de l’effort parce que je pense que c’est juste une question de résistance.

En courant sans boire, je me sens mieux et je cours l’esprit libre. En réalité, boire ne m’a jamais réussi pendant une course et je devais trouver une solution si je voulais avoir une petite chance le jour de la course. C’est donc moins difficile pour moi de courir sans boire !!!
En attendant, je n’ai rien trouvé de mieux que de courir en me privant de liquide parce que mon corps n’apprécie pas du tout. Ce n’est peut-être pas l’idéal, mais je sais que c’est mal pour mon bien-être pendant que je cours. Je serai sans doute moins performant sans boire, mais au moins je pourrai courir en restant à l’écoute de mon corps.
Bref, ma seule grande difficulté à surmonter reste mon ventre pendant une course ! Le gros délire quoi !
Comme l’atteste l’entraînement, me faire un peu mal en résistant ne va pas me tuer et je serai peut-être récompensé de mes efforts cette fois pendant l’Eco Trail, mais je trouve bien le fait de ne pas pouvoir avoir des certitudes sur le résultat.

Mercredi 3 février 2010

SEANCE DE VMA courte : 10 x 350 m = 3500m

Après un footing bien sympa de 50 minutes (qui sera sans doute l’allure de ce trail) avec mon Camel back, j’étais bien chaud pour ma série. D’ailleurs, j’avais attendu cela toute la journée en me disant :
- Cela va être cool !!!

Après la 5ème 350 m, cela était moins marrant. Juste à peine le temps de récupérer, je devais repartir.

Pour l’instant, c’est encore lent ! J’ai fait les 10 x 350 m entre 1’04’’ et 1’06’’.

La vrai satisfaction est d’avoir terminé la séance et que j’ai récupéré très vite, mais ce n’est pas vraiment de la vitesse .

Vendredi 5 février 2010

Très belle séance de VMA LONGUE: 2 x (1000+1200+1000) avec l’Athletic Cœur de Fond !!!

SÉANCE VMA LONGUE: 2 x (1000+1200+1000) = 6400m

Vers 19h10, j’ai pris mon Camel back pour me rendre au Bois de Vincennes. Après un footing de 43 minutes, j’étais déjà très chaud pour la séance.

Sachant que les 1200m vont beaucoup me ralentir, je pensais faire les 1000 m en 3’45’’. Au final, c’était beaucoup mieux malgré mes baisses de régime sur les 1200m :

1000 m : 3’32’’
1200 m : 4’21’’
1000 m : 3’34’’
Alors que je n’étais qu’à la moitié, je me dis qu’il va falloir reproduire la même chose. Aie !

1000 m : 3’34’’
1200 m : 4’19’’
1000 m : 3’33’’

Le dernier 1000 m a été celui que j’ai le plus apprécié. Cela m’a fait plaisir de ressentir les mêmes sensations au niveau des jambes lorsque je fais des côtes.

Bien évidemment que je m’entraîne pour l’ECO TRAIL DE PARIS, mais je pense aussi faire le SEMI MARATHON De Paris dans le but de courir pour un enfant de l’Association Laurette Fugain.


Dimanche 7 février 2010

Très belle sortie longue de 2h02’, sans boire ! Je n’ai pas fait des côtes et escaliers, mais c’était vraiment géniale cette petite accélération de 1h ! Après les 5,4 km en 20’11’’, j’ai gardé le même rythme pendant les 39 autres minutes !!! :-)

A 9h35 du matin, j’ai pris mon Camel bag pour aller au bois de Vincennes.
25 minutes après, j’ai retrouvé l’entraîneur de l’Athletic Cœur de Fond pour le footing de 1h30.

Après 35 minutes à explorer le bois de Vincennes, c’était parti pour l’accélération à allure marathon. Quelle ambiance de folie !!!

Parti avec 5 gars qui courent très vite, nous avons commencé comme si c’était du sprint. Ha ha ha !

Au bout de 2,5 km, j’ai stabilisé la vitesse à 3’55’’ /km pour courir tranquillement à un rythme qui ne me fatigue pas.

Je n’ai pas bu pendant ce footing et je n’y pense même pas ! En effet, je me suis contenté de courir en respirant et en étant très détendu.
Parfois les jambes chauffent et deviennent lourdes, mais je me dis :
- C’est normal et c’est la preuve que je m’entraîne avec sérieux.

Après ces 2h02’ de footing, j’ai attendu sagement le bus pour rentrer chez moi parce que c’était largement suffisant étant donné l’intensité.

Quand je suis arrivé chez moi, j’avais un appétit de loup ! Ha ha ha !

Le ventre rempli, je me suis installé derrière mon ordinateur pour écrire vers 13h30. Pour la première fois depuis que je cours, j’ai dû d’abord aller m’allonger un peu.

Après ce petit repos, je suis très étonné de voir que j’ai récupéré comme si je n’avais rien fait avant.
Cela apporte des éléments de réponse à mes 2 grandes questions :
« Suis-je capable de fournir des efforts intenses et prolongés ? Puis-je récupérer très vite pour enchaîner avec la même intensité sans faiblir ? »

Bien au-déla de la course à pied, je me passionne pour le corps humain et ses capacités à s’adapter. J’expérimente les choses pour essayer de comprendre.

A très bientôt ;-)

Ronald Tintin
Enregistrer un commentaire