Nombre total de pages vues

mardi 5 mai 2009

Ronald Tintin et son 1er trail : Trail Des Portes du Vexin !!!


Super mon 1er trail et sauvé par mon Camel back !!!

Jeudi 16 avril 2009:

Après le marathon de Paris, je voulais faire autre chose pour changer de la course sur route. Afin de rendre mes entraînements plus passionnants, j’ai donc acheté un Camel back : Salomon XA 10+3 EXP SET M. A présent, je ne cours jamais sans mon sac à dos pendant mes sorties longues.

Mardi 28 avril 2009
Pour m’habituer à supporter mon Camel back en situation de course, j’ai donc décidé au dernier moment de faire le trail Des Portes du Vexin mardi matin, après un footing bien sympa aux Buttes-Chaumont (où je me suis fait mal au tibia en voulant trop faire) !

J’avais le choix entre le 20 km et le 36 km. Bizarrement, je n’ai vu que le 36 km (sans doute plus proche des 42,195 km). Par ailleurs, j’avais promis à mon entraîneur qui s’inquiétait pour moi (fais gaffe à ton tibia et ne vas pas te blesser) que j’irai vraiment tranquille et que c’était juste pour voir par moi-même à quoi ressemblait un trail et d’apprendre par moi-même sur le terrain. J’apprends toujours mieux par moi-même !!! :-))))

Mes objectifs pour ce premier trail :
1) Terminer la course avec l’envie de continuer à courir.
2) Profiter du paysage


Le film de ce 1er trail super et sauvé par mon Camel back !!!


Cela faisait bien longtemps que je n’avais pas quitté Paris et le bois de Vincennes juste pour une course. Pour pouvoir être présent au départ de ce trail à 9h30, je me suis réveillé à 5h du matin.

A 6h du matin, je me suis dirigé vers la station de métro la plus proche avec mes bagages et mon Camel back. Avec de la musique dans les oreilles, je ne vois pas le temps passé et je suis dans une autre dimension !!!

A 7h12, je prends le train à Saint-Lazare pour arriver à la gare d’Issou à 8h23. Il faudra ajouter 15 minutes de marche pour trouver le lieu de départ de ce trail.

De 9h00 jusqu’au départ, j’ai rencontré mes supportrices qui étaient présentes que pour le 20 km. Nous avions discuté et étions morts de rire. Faut dire qu’il faisait beau et que l’ambiance était très sympa !!!

Entre temps, 2 autres personnes sont venues faire ma connaissance en chair et en os parce que ma tête leur disait quelque chose. Le monde est vraiment petit, hein ? Très surprise, l’une d’elles me demanda :
- Que vient faire Ronald Tintin ici? »
- Je viens m’entraîner avec mon Camel back en me lançant sur du trail pour préparer le 100 km de Millau 2009. Lui répondis-je avec un grand sourire.

Juste avant le départ, l’organisateur nous a prévenu qu’il fallait faire attention parce qu’il y avait de la boue sur le parcours et que cela pouvait glisser par moment. Comme je n’avais pas de chaussures de trail, j’ai préféré être prudent et profiter du parcours pour un premier trail. J’étais avant tout là pour découvrir sur le tas. Ce serait effectivement idiot se blesser, hein ?

A 9h30, j’ai donc enfin commencé ces 36 km.
500 m plus loin, je devais déjà faire face à la première côte.
Quelques minutes plus tard, je me suis retrouvé au beau milieu d’un champ magnifique de Colza.

Sans trop faire attention au temps qui passait, j’ai parcouru des kilomètres de forêt avec pour obstacle la boue. Au début, j’ai foncé. Mais, voyant que j’avais failli chuter à 3 reprises avec mes chaussures de route et que les autres avaient l’air de tenir avec leurs chaussures de trail, je me suis dit que pour le prochain j’irai m’en acheter. De plus, j’ai commencé à avoir mal avec mes chaussures de route. Pour ne pas arranger les choses, je sentais la douleur au niveau de mon tibia gauche. J’ai donc oublié l’idée de réaliser une performance en profitant du parcours car c’est ce que j’avais l’intention de faire.

Sous le coup de 12h00 vers le 26 ème km, j’avais terriblement faim parce que j’ai pris le départ le ventre vide (bref, je voulais voir si je pouvais faire ce trail à jeun!!!).Pour la première fois, j’étais content d’avoir à supporter mon Camel back qui m’a bien sauvé. Sans cela, j’étais à 2 doigts de tomber dans les pommes. En effet, j’ai considérablement ralenti la vitesse pour pouvoir dévorer mes saucissons nature et noisette en buvant beaucoup d’eau. Après cela, j’ai retrouvé un peu d’énergie pour repartir car j’avais une course à finir.
Par ailleurs, j’avais reçu un texto qui m’avait fait BEAUCOUP plaisir au moment où je m’apprêtais à repartir. :-)))


Vers le 28 ème km, j’allais bientôt quitter la forêt. Mais pour la dernière fois, je devais aborder une longue descente boueuse qu’il fallait bien négocier.
Ne voulant pas terminer dernier et en plus de 4h, je me suis laissé aller dans cette descente en faisant bien attention où je mettais les pieds car il y avait un véritable risque de se faire mal avec ces crevasses. Cela m’a permis de rattraper un petit groupe avec qui je ferais un bout de chemin ensemble du 31 ème km au 35 ème km. Ce fut effectivement une très belle course! :-)))

Au dernier ravitaillement vers le 31 ème km, j’ai pris le temps de me gaver de raisins secs et du pain d’épice en buvant de l’eau. Bah, j’avais toujours aussi faim !!! J’ai également discuté avec l’organisateur et les autres bénévoles dans la joie et la bonne humeur. Peu importe les circonstances, il faut savoir garder le sourire et rester cool !!! ;-)

Dès que j’ai vu indiqué :

« Arrivée à 1km », j’ai donc pris de vitesse ce petit groupe pour terminer à l’aise et en toute sérénité mon premier trail, sous les encouragements de mes fidèles supportrices! :-)))

J’étais content d’apercevoir mes 4 supportrices qui m’avaient attendu si longtemps. C’était touchant de les entendre crier:
« Aller Ronald Tintin ! »

Toujours aussi fidèle à moi-même, j’ai terminé en accélérant avec l’envie de recommencer et surtout manger.
Je suis directement allé me restaurer en dévorant tout ce j’avais sous les mains car j’avais encore très faim. C’est la première fois après une course que cela m’arrive. Vraiment hallucinant !!!


BilanTemps pour ce trail de 36 km : 3h37’53’’
Classement : 69ème sur 112
Difficulté : Prendre le départ le ventre vide en allant les mains dans les poches

Je suis donc très content d’avoir fait ce long voyage pour mon premier trail. Il faisait super beau avec un magnifique soleil. J’étais même très bien accueilli par mes 4 supportrices qui faisaient le 20 km, j’ai pris le temps de discuter et de plaisanter avec les bénévoles au ravitaillement, je me suis gavé de raisins et de pain d’épice car j’avais trop faim, j’ai terminé la course super bien sous les applaudissements de mes 4 supportrices comme pour le départ.
Et je remercie aussi mon Camel back qui m’a sauvé quand mon ventre criait famine dans la forêt car il fallait absolument que je mange pour éviter de tomber dans les pommes.

J’ai BEAUCOUP appris lors de ce premier trail et cela restera une formidable expérience unique. Cela me rappelle mon 1er marathon en 2007 où j’ai franchi la ligne d’arrivée malgré tous mes excès et en allant les mains dans les poches, sauf que mes chaussures de route ne me faisaient pas mal et que mon ventre ne criait pas famine. La chose qui a changé est le fait que j’ai réussi à me relancer malgré mes mésaventures (dont je se suis le seul responsable
) pour terminer bien avec le sourire et en étant très frais physiquement.

A part le fait d’avoir eu très faim, mon tibia gauche qui me faisait un peu mal et mes chaussures de route pas du tout adaptées, je trouvais ce trail super !
J’aime bien ces montées et descentes. A vrai dire, j’en RAFOLLE !!! ;-)

Pour finir, ma motivation première est venue de cette jeune femme qui m’a donné vraiment envie d’essayer de faire du trail parce qu’elle était certaine que cela allait me plaît et que cela me ferait le plus grand bien! Je dois reconnaître qu’elle a tout à fait raison. ;-)

Je fais un petit clin d’œil aussi aux personnes qui ne cessent de s’enthousiasmer. Et je peux vous dire que vos encouragements me touchent beaucoup et que j’ai envie à mon tour de vous faire plaisir en étant performant. Ce sera ma façon de vous remercier !!! :-)
Merci aussi à l’organisateur et aux bénévoles de m’avoir permis de m’évader, le temps d’un trail, dans ce magnifique Parc Régional du Vexin Français. C’est bien vrai que je ne suis pas du tout déçu de m’être déplacé si loin de Paris !!! C’est une très belle course qu’il faut au moins faire une fois. Nul doute que j’y reviendrai pour l’ambiance, le paysage magnifique et pour la performance bien évidemment !!!

Ainsi arrive Ronald Tintin au Royaume merveilleux du Trail.

A bientôt pour la suite de mes aventures.

Ronald Tintin
Enregistrer un commentaire