Nombre total de pages vues

lundi 13 octobre 2008

Ronald Tintin au 20 KM DE PARIS 2008 : Une superbe balade !!!


Ronald Tintin au 20 KM DE PARIS 2008 : Que du plaisir !!!

A 6 h00 du matin, je me suis levé le cœur joyeux à l’idée de retrouver le 20 KM DE PARIS. Il faisait un temps radieux pour courir.

Pour des raisons de bon sens et pour rester fidèle à ma parole, j’avais décidé de ne pas partir avec les premiers (SAS préférentiel moins de 1h21) car mon objectif principal est Nice-Cannes (9 novembre 2008). Je suis donc parti plutôt avec les derniers car je ne risquais pas d’être imprudent. Du début jusqu’à la fin de cette magnifique balade, je n’ai donc fait que doubler des concurrents avec le sourire et par moment je les encourageais à me suivre.

Pendant tout le parcours, je me suis tout simplement régalé. Moi, je voulais juste courir avec le sourire en étant le plus naturel possible. C’est d’ailleurs ce que j’ai fait.
Je me suis juste contenté de garder la même allure sans forcer. J’ai eu le temps de contempler le paysage et de saluer les spectateurs par moment.

Le film de la course :

Les 2 premiers km, j’étais avec des coureurs qui avaient pour objectif 1h40. La galère quoi ! Je mettrais un peu plus de 6 minutes au km, mais ça m’a servi d’échauffement.
Juste avant d’arriver à un virage au 2ème km, JC qui m’accompagnait me dit ;
- Après le virage, tu pars sans moi si tu veux faire 1h34-01h40.
- Ok ! On se voit à l’arrivée. Répondis-je en continuant la course avec Gege92.

Je suis aussitôt passé en mode footing accéléré, histoire d’assurer juste le minimum, du 3ème au 20ème km :
Km 5: 24 minutes
Km 10: 46 minutes
Km 15: 1h10
Km 20 : 1h29.

J’ai bien aimé la vue de la Tour Eiffel, le fait de courir sous les tunnels, les montées et descentes !!! Bref, je me suis fait plaisir et j’ai failli éclater de rire par moment. Pour moi, c'était tout simplement comme dans un jeu video.

J’en ai aussi profité pour tester quelques paramètres pour le marathon. Au 5, 10 et 15 km, j’ai pris 2 gorgées d’eau sucrée. Cela m’a ni donné mal au ventre et des points de côtés avec l’envie de vomir.

Enfin, cela m’a rassuré de voir que mon gadget est toujours aussi imprécis en ce qui concerne la distance. Au bout des 20 km, il m’affichait 16,15 km (comme je l’avais déjà remarqué pendant l’entraînement sur des distances bien déterminées). Cela devenait vraiment inquiétant !

Bref, pendant cette course, j’ai eu du plaisir et cela me motive pour la suite de la préparation de Nice-Cannes. Mais, je ne me prends pas la tête ! J’avance lentement, mais sûrement et avec le sourire en bonus.

C’est toujours sympa de se faire prendre en photo à l’arrivée et surtout d’être bien frais en ayant l’envie de continuer encore. Que je pars en SAS préférentiel ou pas, cela ne change finalement pas grand chose !!!


Ronald = 100 % relax, 0 % no stress ! This is the way I am

L'écrivain et le marathonien Ronald Tintin
Enregistrer un commentaire